It’s the last goodbye I swear. Un dernier au revoir c’est promis, chantent The Kills. C’est aussi la promesse du photographe Jehsong Baak. Se libérer du passé, une bonne fois pour toute. Il a retrouvé ses premières photographies du New York d’il y a 25 ans et les a liées à d’autres plus récentes. En ressort One Last Goodbye, un travail tourmenté, beau et déchirant comme des adieux en plein automne. Une Carte Blanche idéale pour le mois d’octobre.